Etablissements pour personnes aveugles
Etablissements pour personnes aveugles

Information importante : nous n'effectuons pas de démarchage à domicile pour la cause des personnes aveugles.

LIVRET D'ACCUEIL FAM

Vue d'ensemble de la Maison des Mollières

 

Présentation des établissements

 

 

Les établissements sont gérés par l’Association pour l’Accueil et le Développement des Aveugles Surhandicapés (ADAS) 12 chemin du Ravatel – 69210 L’ARBRESLE.

 

La Maison des Mollières est un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), de 38 places.

 

L’établissement accueille des adultes lourdement handicapés, qui ne travaillent pas et qui nécessitent l'assistance d'une tierce personne pour la plupart des actes de la vie courante  ainsi qu'une surveillance médicale et des soins constants.

 

Il est financé pour la partie hébergement par le Conseil Général, et, pour la partie soins par la Sécurité Sociale.

 

Le forfait soins pris en charge par la sécurité sociale permet de financer les dépenses de médicaments, les postes de personnels médicaux, infirmiers, et paramédicaux. Cela se traduit par la présence à la Maison des Mollières des catégories de salariés suivantes : médecin psychiatre, médecin généraliste, infirmières, aides-soignants, psychomotricien, ergothérapeute et kinésithérapeute.

 

 

Situation géographique

 

 

La Maison des Mollières se situe à l’Arbresle, 12 chemin du Ravatel (environ 25 km au nord-ouest de Lyon).

 

L’accès peut se faire par

 

§  chemin de fer (gare SNCF de l’Arbresle à 1 km de l’établissement),

§  bus régional – ligne n°  16 (arrêt de bus situé au centre ville à 800 m de l’établissement),

§  voiture, suivre le fléchage « hôpital » puis La Maison des Mollières – Foyer d’Accueil Médicalisé & Maison d’Accueil Spécialisée à partir de la Route Nationale 7 qui passe à l’Arbresle.

 

 

 

Noms des responsables

 

 

Président de l’association                 Pierre CÔTE

 

Directrice des établissements       Christelle DERELLE

 

Chef de service                                    Jean-Luc SAPOUN

 

Cadre de santé                                     Catherine VALLIN

 

 

 

Admissions

 

 

Conditions d’admission

 

Les résidants accueillis doivent être atteints d’un handicap visuel grave (cécité ou amblyopie) associé à un ou plusieurs autres handicaps (moteur, mental, sensoriel, troubles de la personnalité).

Certains relèvent de la définition des « handicaps rares ».

 

 

Orientation CDAPH obligatoire

 

Orientation en Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM).

 

 

Contre indications 

 

-     Troubles de la conduite ou du comportement trop importants qui risqueraient de mettre en danger les autres pensionnaires ou de troubler dangereusement la vie de la collectivité.

-        Absence totale d’autonomie.

-        Pathologie médicale trop importante nécessitant des soins médicaux incompatibles avec les moyens dont dispose l’établissement.

 

 

Protocole d’entrée 

 

-      Le dossier de candidature (médical, éducatif, thérapeutique, social et familial) est examiné par l’équipe de direction dont un médecin.

-      Si la candidature correspond à l’agrément de l’établissement, un rendez-vous est pris avec le candidat, sa famille et/ou son représentant légal. Des professionnels de l’institution d’origine peuvent participer à cette rencontre. Ils sont reçus par deux membres de la direction.

-      En fonction de l’entretien, un stage d’observation peut être proposé pendant une semaine, incluant un week-end. Il est éventuellement renouvelé.

 

 

Admission 

 

A la suite du stage, un bilan est réalisé par l’équipe pluridisciplinaire. L’admission peut être prononcée si ce bilan est positif.

L’intéressé, sa famille et/ou son responsable légal sont rencontrés à la suite du bilan.

L’accueil est prononcé si l’ensemble des étapes précédentes se révèle favorable.

 

 

 

Conditions de séjour

 

 

L’accueil dans l’établissement se fait uniquement sur le mode de l’internat.

 

La Maison des Mollières est un établissement ouvert toute l’année.

 

 

Vacances 

 

5 semaines de vacances sont possibles dans l’année 

-        1 semaine au printemps

-        3 semaines au mois d’août

-        1 semaine à Noël

 

Durant ces périodes, les résidants peuvent être, soit accueillis en famille, soit participer à des vacances organisées par des organismes spécialisés, soit être accueillies à La Maison des Mollières - pour des raisons essentiellement médicales.

 

 

Sorties en famille 

 

Les sorties en famille sont possibles toute l’année.

Ces sorties doivent être régulières et programmées suivant un calendrier établi conjointement par le résidant, sa famille et l’institution.

 

 

 

Conditions de prise en charge

 

 

Lorsque le résidant est présent dans l’établissement, il est placé sous la responsabilité du Président de l’association (ADAS) représenté par la Directrice de l’établissement.

 

Les médecins salariés de l’établissement assurent la responsabilité médicale au Foyer d’Accueil Médicalisé La Maison des Mollières.

 

 

 

 

Modalités de sortie

 

 

Ces modalités sont en lien avec le Contrat de Séjour.

 

La sortie peut être demandée par :

 

-        le résidant,

-        sa famille,

-        le responsable légal,

-        l’institution.

 

Elle passe nécessairement par une décision de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

 

En cas d’inadaptation entre les besoins du résidant et les possibilités d’accueil de l’établissement, cette situation donnera lieu à des entretiens afin d’envisager au mieux l’arrêt de la prise en charge et les solutions alternatives vers d’autres types d’établissements.

 

 

 

Conditions de facturation et de tarification

 

La facturationest établie par l’établissement et adressée aux organismes concernés.

 

La tarification est de la responsabilité du Conseil Général du Rhône et de l’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes. La tarification est négociée annuellement, entre l’établissement et ces instances de contrôle.

 

Pour le FAM La Maison des Mollières, tout acte médical ou paramédical concernant un résidant est pris en charge par l’établissement.

 

Il est vivement recommandé aux représentants légaux d’adhérer à une mutuelle.

 

En cas d’hospitalisation

 

-        lorsqu’elle ne dépasse pas 21 jours consécutifs, l'établissement continue de facturer le prix de journée au Département en déduisant le forfait journalier hospitalier pour chaque jour d’hospitalisation. En contrepartie, la personne handicapée conserve sa place dans la structure et continue de contribuer à ses frais d'hébergement, sous réserve du minimum de ressources laissé à sa disposition.

 

Le montant du forfait journalier hospitalier à la charge de la personne handicapée sera déduit du montant de sa contribution sur la base de justificatifs et en l’absence de prise en charge par une mutuelle.

 

-        Au-delà de 21 jours consécutifs, le prix de journée n’est plus facturé au Département. A compter du 22ème jour et la personne handicapée retrouve l'intégralité de ses ressources.

 

En cas d’hospitalisation pendant une période de sortie de l’établissement, le prix de journée n’est pas facturé pour la période d'hospitalisation antérieure à la date prévue de retour dans l'établissement.

 

Assurances 

 

 

L’assurance « responsabilité civile » de l’établissement couvre les résidants  lorsque ceux-ci sont présents dans l’établissement ou pris en charge, à l’extérieur, par du personnel salarié ou des bénévoles.

 

Il est vivement recommandé aux représentants légaux de souscrire une assurance « responsabilité civile »couvrant le résidant pour tous les retours en famille (avec le transport) ou quand ce dernier n’est plus pris en charge par l’institution.

 

 

 

Documents annexés

 

 

-        Charte des droits et libertés

-        Charte de bientraitance

-        Règlement de fonctionnement

-        Contrat de séjour

-        Projet d’établissement – consultable sur demande au secrétariat.

 

 

 

Formalités d’admission et de fonctionnement

 

 

1.   Orientation par la MDPH

         

En Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM).

 

 

2.   Mesure de protection pour les personnes majeures

 

Tutelle ou curatelle (Jugement du Juge des Tutelles).

 

 

3.   Prise en charge à l’Aide Sociale

 

La prise en charge à l’Aide Sociale s’effectue par le département d’origine (Code de l’action sociale et des familles).

 

Les modalités sont indiquées dans le Règlement départemental d’aide sociale, du Rhône pour les ressortissants du Rhône.

 

Les absences autorisées correspondent à 138 jours en 2013 (25 jours ouvrés de congés, les jours fériés et les weekends).

 

 

4.   Les frais de transports

 

Ils ne sont pas pris en charge par l’établissement. Par contre, les familles qui reçoivent le résidant à leur domicile, peuvent percevoir :

 

-    l’ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne) qui permet de couvrir en partie ces frais de transport,

-      ou la PCH (Prestation de Compensation du Handicap pour le surcout lié au transport).

 

Les démarches sont faites par le représentant légal auprès du Conseil général du département d’origine.

 

 

5.   Linge et objets de valeur

 

La vie en collectivité ne permet pas l’entretien du linge délicat (vêtement en laine, soie,…). Il est recommandé de fournir uniquement du linge qui puisse être lavé en machine.

Le linge doit être marqué, en totalité, au nom du résidant.

 

La détention d’objet de valeur est déconseillée dans l’établissement, qui ne saurait être tenu pour responsable en cas de détérioration ou de disparition d’un objet de valeur (bijoux par exemple).

 

 

6.   La contraception

 

Un moyen de contraception est vivement conseillé pour toutes les femmes.

 

 

7.   Les chambres

 

Ce sont des lieux intimes, personnalisés par du mobilier (fauteuil, bureau) et des objets personnels.

 

 

8.   Visites

 

Elles sont autorisées à condition d'être signalées à l'avance ; et s’effectuent entre 10 heures et 16 heures, du lundi au dimanche.

 

Des locaux sont prévus pour les visites :

 

§  Salon d’accueil (GAP),

§  Salle à manger des invités,

§  Salle polyvalente.

 

§  Une restauration est possible, sur réservation (48 heures à l’avance). Vous avez le choix entre :

 

     Le repas du jour (entrée, plat, fromage et dessert), environ 3 €/convive,

     Le menu gourmand, pour un repas plus festif propose un choix pour les entrées, plats, fromages et desserts. Son prix est d’environ 10 €/convive.

 

§  Un hébergement est possible à la Villa sur réservation (1 semaine à l’avance). Le coût de l’hébergement est de 20 € par personne et par nuit (hors restauration).

 

Afin de préserver l’intimité des autres résidants (souvent très fragiles) et de ne pas perturber ceux qui ne retournent jamais en famille, l’un des lieux précédents est nécessairement utilisé pour partager un moment ou même un repas.

 

Les visites à l’établissement sont prévues avec l’équipe d’accompagnement du groupe.

Pour tout ce qui n’entre pas dans le fonctionnement classique des sorties de l’établissement, l’accord préalable d’un membre de l’équipe de direction est nécessaire.

 

 

9.    Appels téléphoniques

 

Les résidants peuvent recevoir ou donner des appels téléphoniques. Cependant, il est demandé aux appelants d'éviter certains horaires tels que l'heure des toilettes ou des repas. Il leur est également demandé de ne pas appeler au-delà de 21h00.

 

 

10. Horaires d’ouverture du secrétariat

 

De 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30, sauf mercredi après-midi.

 

 

 

JOURNEE TYPE

 

 

 

7 h

Lever et petit déjeuner échelonné, prise des traitements, toilettes, soins, nursing

Heure limite pour le petit déjeuner : 9h00, 10h00 le dimanche

10 h

Activités, sorties, ou temps libre, en fonction du planning de chaque résidant

11 h 45

Déjeuner, Temps libre, soins, nursing, sieste si besoin

14 h

Activités, sorties, ou temps libre, en fonction du planning de chaque résidant

Goûter vers 16 h

17 h

Toilettes, temps libre et prise des traitements

18 h 30

Diner, soins, nursing, temps libre

21h30

Coucher

 

 

 

 

 

ACCOMPAGNEMENT proposé

 

Une équipe d’accompagnement, composée d’éducateurs spécialisés, de moniteurs éducateurs, d’aides-soignants et d’aides-médico-psychologiques, soutient les résidants pour l’ensemble des gestes de la vie quotidienne (toilettes, repas, …).

Des surveillantes de nuit contribuent à la tranquillité nocturne des résidants.

 

Des ateliers de médiation : équithérapie, musicothérapie, sport adapté, balnéothérapie, activité nature, activité cuisine, activité massage bien-être, lecture, sont proposés afin de répondre aux besoins de chacun. Ces différents supports permettent de stimuler les résidants, de mobiliser leurs sens, pour leur permettre de faire des expériences sensorielles heureuses.

 

Les rééducations sont assurées par un psychomotricien, un ergothérapeute et un kinésithérapeute.

 

Les soins sont assurés par des infirmières, sous la responsabilité du médecin généraliste et du médecin psychiatre.

 

Une psychologue reçoit les résidants dans le cadre d’entretiens.

 

Un protocole décès a été pensé avec les équipes, il comporte un recueil de données (souhaits de la famille pour le résidant). Ce document est disponible, sur demande, auprès du chef de service et de la psychologue.

 

 

 

 

 

promotion de la bientraitance

 

 

Consulter la Charte de bientraitance.

 

 

 

 

Application de l’article L 311-3  du Code de la Santé Publique

 

 

-     Les données concernant la personne font l’objet d’un traitement automatisé dans les conditions fixées par la loi du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

 

-   Les données médicales sont transmises au médecin responsable de l’information médicale dans l’établissement et sont protégées par le secret médical. Les autres données sont protégées par le secret professionnel auquel sont tenus l’ensemble des personnels sociaux ou soignants autres que ceux relevant du corps médical précité ainsi que le personnel administratif.

 

-    La personne peut, par l’intermédiaire des personnes physiques ou morales ou les autorités habilitées, exercer son droit d’accès et de rectification. Ce droit s’exerce auprès ou par l’intermédiaire du médecin responsable de l’information médicale dans l’établissement ou du praticien habituel pour les données protégées par le secret médical ; la demande de communication des informations de nature autres, relève du directeur ou du personnel représentant l’autorité habilitée à délivrer ces informations.

 

-      La communication des documents et données s’effectue également dans le respect des préconisations prévues par la charte des droits et libertés de la personne et selon le cas, dans le respect des mesures prises par l’autorité judiciaire.

 

-     La personne prise en charge a le droit de s’opposer, pour des raisons légitimes, au recueil et au traitement de données nominatives le concernant, dans les conditions fixées à l’article 26 de la loi du 6 janvier 1978 précitée.

 

-      En cas de contestation ou de réclamation, la possibilité est donnée à la personne de contacter les personnes habilitées susmentionnées.

 

 

 

 

Évaluation de la satisfaction des personnes

 

 

-      La réunion de synthèse est le lieu où, à la fois, les professionnels peuvent débattre du bien fondé de leur action auprès des résidants et où l’usager peut exprimer sa satisfaction ou son insatisfaction.

 

-      Les autres réunions institutionnelles (équipe, coordination, …) sont également des lieux qui permettent cette mesure.

 

-      La réunion annuelle familles & responsables légaux.

 

-      Le Conseil de la Vie Sociale.

 

-      Le travail au quotidien dans chaque unité de vie.

 

-      La disponibilité de tout le personnel pour dialoguer avec chaque résidant.

 

-      En cas de besoin, le résidant et/ou son responsable légal peut prendre rendez-vous auprès de la direction.

 


 

 

Document actualisé le 7/02/2014

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MAISONS DES AVEUGLES